Une belle fête!

La Fête Paysanne a été un succès dimanche dernier à La Talaudière et les visiteurs nombreux, que ce soit pour les films documentaires, les stands divers et les animations enfants, le repas paysan ou le débat de l’après-midi.   

L’Amap de Villars était présente sur le stand du Réseau des Amaps de la Loire, et dans l’organisation de la fête, quelques volontaires étant présents samedi et dimanche sur le stand petite restauration. Nos producteurs ont aussi été présents et impliqués dans l’organisation, merci à tous!

Avec cette fête, j’espère que nous avons pu donner plus de force et plus de place à l’agriculture paysanne dans notre département, ce qui est, je vous le rappelle, un des objectifs d’une Amap.

Merci beaucoup à tous ceux qui ont fait des tartes pour le repas paysan, nous avons pu en récolter suffisamment pour régaler l’assistance, et bien sûr à ceux qui ont fait le déplacement.  

Marina, présidente de l’Amap de Villars

Publicités

Nouvelle saison : contrats

Les 11 et 18 mars, vous pourrez rapporter les contrats pour la nouvelle saison (avril à octobre 2015 inclus). La page de garde est à rapporter en un seul exemplaire, les annexes en deux exemplaires, accompagnés des règlements.

Nouveautés :

  • Contrat « viande de porc » : création d’un compte pour les achats de charcuterie (afin d’être en cohérence avec la charte des AMAP).
  • Contrat « maraicher » : ajout d’un contrat spécifique pour les pommes de terre.

Si vous ne souhaitez plus être adhérent, merci de bien vouloir nous le signaler, ainsi que, si possible, les raisons de ce choix.

Une précision pour les nouveaux adhérents : merci de penser à apporter un chèque de 10 euros à l’ordre de l' »AMAP de Villars » pour votre adhésion.

Documentaire « La Terre, bien commun »

Un documentaire qui pourrait vous intéresser est diffusé demain :

La Terre, bien commun – Chronique d’une France rurale (cliquez)

Lundi 23 Février à 23h30 sur France 3
Résumé
Partant du constat que chaque semaine, en France, des centaines de fermes agricoles disparaissent, le mouvement «Terre de Liens» agit pour préserver une certaine conception du monde rural. Il rachète des fermes avant de les mettre en location, cherchant à promouvoir une agriculture biologique et respectueuse de l’environnement. Plusieurs acteurs de ce mouvement, fermiers, administrateurs ou bénévoles, racontent pourquoi ils ont décidé de retourner cultiver la terre. Leurs témoignages éclairent une démarche qui vise à rapprocher les producteurs des consommateurs et à tisser entre eux des relations privilégiées.